Soeur des cygnes, tome 1, Juliet Marillier

Publié le par scor13

soeur-des-cygnes.jpg

 

 

 

 

Résumé

 

Au domaine de Septenaigue, au cœur de la forêt, vivait une fratrie de sept enfants dont Sorcha, la benjamine, était la seule fille.
Leur mère était morte, leur père toujours en campagne militaire contre les Britons.
Mais un jour il décida de se remarier…
Ainsi commence l’aventure de Sorcha.
De l’Irlande aux côtes britanniques, une longue et douloureuse épreuve l’attend pour sauver ses frères d’une cruelle malédiction.
Inspirée d’un conte de Grimm, Sœur des cygnes est une fantasy médiévale irlandaise, mais aussi le récit poignant des années de formation d’une jeune fille de caractère.


Mon avis

 

J'avais ce livre dans ma PAL, offert par ma copine Géraldine, que je remercie beaucoup pour ce cadeau. A la faveur d'une insomnie cette nuit je l'ai ouvert et je ne l'ai pas refermé jusqu'à ce qu'il soit terminé ce matin.

 

Sorcha, le personnage principal, septième enfant d'un septième fils, a des dons de guérisseuse. Elle possède le pouvoir de parler aux fées. Le domaine de Septenaigue, qui appartient à sa famille, se trouve en Irlande, terre sacrée, en proie à la vindicte des Pictes, des Britons et des Scandinaves. Ses six frères et elles grandissent, livrés à eux-mêmes depuis la mort de leur mère. Un brin sauvageons, néanmoins cultivés, ils ne font qu'un depuis la mort de leur mère. Cette belle unité va connaître une première faille lors de l'arrivée de Oonagh, une très belle femme.

 

Ici point d'elfe, de dragons, de trolls ou de nains. La fantasy transparaît au fil de la réalisation des enchantements et des sorts, de l'apparition des fées et des sages, des pouvoirs de la fratrie.

 

La plume de l'auteur est très agréable, et ne lasse pas bien que l'action ne soit pas très présente dans ce tome, où l'on s'attache plutôt à planter le décor et à nous faire découvrir les personnages. L'auteure a apparemment réécrit un conte de Grimm, que pour ma part je ne connaissais pas, pour s'en servir de base pour sa propre histoire. Les contes sont d'ailleurs un élément très prégnant du récit puisque Sorcha en est férue. On trouve dans ce livre plusieurs éléments caractéristiques de ce genre: la quête, les trois épreuves, l'éloignement, la marâtre.

 

Bilan

 

J'ai adoré cette lecture que j'ai fait d'une seule traite. Je n'ai regretté qu'une seule chose: le finir et ne pas avoir la suite sous la main. Il semblerait que l'éditeur ait choisi de couper le volume original en deux tomes. La fin est donc un peu abrupte. Je vais donc me procurer la suite très rapidement pour la lire au plus tôt. Géraldine, merci encore pour cette belle découverte. 

Publié dans FANTASY

Commenter cet article

Ptitelfe 12/07/2011 17:47



Ton avis me donne encore plus envie de l'ouvrir... A programmer la semaine prochaine !



scor13 13/07/2011 09:37



Ah oui je te le conseille. C'est vraiment un très très bon livre



Véro. 24/06/2011 16:32



C'est pénible cette découpe abrupte des éditeurs qui te "plantent" en plein milieu ...



scor13 25/06/2011 10:14



Oui et apparemment c'est assez fréquent en France. Un bon moyen de se faire un peu plus d'argent sur le dos des lecteurs



Syl. 31/05/2011 10:02



Peut-être si je le trouve à la biblio...



scor13 31/05/2011 12:02



Flûte je te l'aurai bien prêté mais si je l'ai lu avant le chattam c'est parce que je l'ai promis en troc contre les hauts conteurs 3. Il est donc sur le départ pour sa nouvelle destination. Mais
si tu le trouves n'hésites pas il est vraiment excellent.



BlackWolf 31/05/2011 00:30



J'ai adoré ce diptyque (enfin diptyque à cause de l'éditeur) et je suis content qu'il t'ai plu aussi. La suite Fils de L'ombre est tout aussi passionnante.



scor13 31/05/2011 07:59



Oui apparemment c'est une manie franco française de remanier le découpage de certains livres. Le porte monnaie en prend un coup. J'essaie de les trouver pour l'instant en occasion mais sinon je
pense craquer rapidement.