Les hauts conteurs, tome 2, Oliver Peru et Patrick Mc Spare

Publié le par scor13

les hauts conteurs tome 2

 

 


 

Résumé (4e de couverture). Attention risque de spoil.

 

Paris, hiver 1190. Débarqués au coeur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but: retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques.

Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland "Coeur de Lion" en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous!

 

Mon avis

 

Après avoir fait les bonheurs de la blogosphère j'ai enfin pu découvrir à mon tour cette série jeunesse grâce à Acsylé qui faisait voyager le tome 1. Comme j'avais d'ores et déjà le tome 2 dans ma PAL, j'ai pû enchaîner les deux lectures, à l'occasion de la LC proposée par Iani sur Livraddict.

 

Nos héros vont se frotter à nouveau à Vlad et à ses sbires, rejoint par Lothar Mots-Dorés et les Noirs-Parleurs qui ont des intérêts communs. A cette occasion, ils découvrent d'autres pouvoirs détenus par les vampires que celui de la transformation. Ils en profitent également pour élargir leur culture des armes craintes par leurs ennemis. Ils sont aidé dans leur quête par Hugues de Clairmont, le roi des Ribauds.

Le caractère de Roland évolue et s'étoffe. Les combats qu'il a mené et mène encore lui ont permis de gagner en maturité.

 

L'intrigue est totalement ancrée dans le Moyen-Âge avec ses fêtes, son organisation de société, et ses superstitions. J'ai donc particulièrement aimé que le tome 2 fasse la part belle à la fête des fous et à son ambiance débridée.

Toutefois, il faut attendre la seconde moitié du livre pour que l'action soit plus présente, la première moitié étant surtout consacrée à la recherche de William le Ténébreux. J'ai regretté ce qui m'apparaît comme un manque.

 

D'autre part, même si l'écriture est toujours aussi agréable, certaines situations manquent de développement et trouvent une conclusion un peu abrupte à mon goût. C'est notamment le cas de certains combats où les ennemis viennent s'embrocher sur les armes des Hauts-Conteurs avec beaucoup d'à propos.

"Je ne finirai pas au bûcher! hurla le boiteux qui se relevait d'un bond, sortant un couteau de sa tunique.

Roland releva son poignard dans un geste de défense, et Trois-Pattes vint s'empaler sur la lame pointée. Il ouvrit de grands yeux, se raccrocha au Conteur, et finit par s'effondrer dans un petit couinement.

Tremblant de dégoût, le jeune garçon se détourna du cadavre et vit l'Insondable qui venait vers lui. Salim s'était préparé à intervenir au début de l'attaque. Mais, devant la fin aussi rapide qu'inattendue de Trois-Pattes, le muet se contentait de ramener les chevaux."

 

Bilan

 

J'ai apprécié de retrouver l'univers des Hauts-Conteurs, mais je suis toujours aussi étonnée de l'engouement suscité par cette saga. Certes la lecture est très agréable, mais je n'arrive pas à me passionner pour les personnages et leur quête. Pourtant j'y arrive très bien dans le cas d'autres séries ciblées jeunesses (l'apprenti d'Araluen par exemple). J'espère que le tome 3 changera mon ressenti.

 

Une lecture qui rentre dans le cadre du challenge de Elizabeth Benneth, Summer Pal Challenge.

 

Summer pal challenge


Publié dans FANTASY

Commenter cet article