La prime, Janet Evanovich

Publié le par scor13

la prime

 

 

 

Résumé (4e de couverture)

 

Adieu froufrous, adieu dentelle. La lingerie, c'est fini. Stéphanie Plum, trente ans, n'a plus de boulot. Sa télé est au clou, son frigo est vide et elle se désespère. Heureusement, il y a son cousin Vinnie! Il dirige une agence de cautionnement et cherche un chasseur de primes...Elle décroche le job et se retrouve sur les traces de Joe Morelli, un flic accusé de meurtre. Un malin, un dur, un séducteur...D'ailleurs, ce ne serait pas le même Joe Morelli qui l'a séduite et abandonnée lorsqu'elle avait seize ans? Une raison de plus pour le retrouver!

 

Mon avis

 

Une lecture désopilante et hilarante, truffée d'humour, que j'ai découvert grâce à Syl qui m'a prêté le livre à la suite de ma découverte des aventures du croque-mort de Tim Cockey. Syl tu ne t'es pas trompée dans ton conseil et je te remercie d'avoir permis cette découverte.

 

Voilà donc Stéphanie Plum, à l'origine acheteuse de lingerie fine, qui s'improvise chasseuse de primes pour pouvoir gagner sa vie. Mais elle va découvrir à ses dépens que les personnes qu'elle doit ramener pour toucher les primes, n'ont pas spécialement envie de lui faciliter la tâche. Le lecteur suit donc ses aventures rocambolesques au fil des pages. Sa voiture est tellement vieille qu'elle pétarade aussitôt que Stéphanie commence à rouler, avertissant ainsi les malfrats de son arrivée. Elle est bientôt contrainte de voler la voiture de Joe Morelli (puisque celui-ci n'en a pas l'utilité, pourquoi se gêner?). Elle porte une arme mais n'a pas d'autorisation de port d'armes. Bref, c'est une chasseuse de primes que ses "clients" ont du mal à prendre au sérieux.

Avec cela, elle est dotée d'un physique agréable ce qui va lui permettre de goûter aux délicates attentions de Ramirez, un boxeur dans sa période de gloire, qui ne voit bientôt plus que par elle, ce dont elle se passerait bien.

 

L'intrigue quant à elle, fonctionne plutôt bien. Après une première moitié plutôt consacrée aux tribulations de mademoiselle Stéphanie Plum, la seconde est axée sur les menaces qui pèsent sur sa vie à cause de l'enquête qu'elle mène et à laquelle est mêlé l'inspecteur Joe Morelli. Je n'avais pas vu venir le coupable (il faut dire que l'auteure a bien caché son jeu).

 

Les relations entre Joe et Stéphanie pimentent le livre d'une touche de chick lit et on se demande où tout cela va bien pouvoir les amener.

 

Quelques extraits choisis, pas forcément les plus représentatifs (j'avais truffé le livre de marque-pages mais ils se sont fait un malin plaisir de tomber donc il n'y a que deux rescapés....)

"Quand je le revis, j'avais trois ans de plus. J'allais au centre commercial, au volant de la Buick de mon père, quand je repérai Morelli devant la boucherie de Giovicchini. Je fis ronfler le gros moteur à huit cylindres en V, montai sur le trottoir, et emboutis Morelli par derrière, l'envoyant valdinguer avec l'avant de l'aile droite. J'arrêtai la voiture et descendis pour constater les dégâts.

- Rien de cassé?

Il était étalé sur le trottoir, regardant sous ma jupe.

- Si, ma jambe.

- Parfait, dis-je.

Puis je tournai les talons, remontai dans la Buick, et continuai jusqu'au centre commercial.

J'attribue cet incident à une crise de démence passagère car je tiens à préciser, à ma décharge, que je n'ai plus jamais écrasé quiconque depuis."

 

"Je m'étais rendue compte que les vieux de mon immeuble avaient certaines particularités. Ils étaient féroces pour tout ce qui concernait le parking, et leur fascination pour les imprévus frisait le pathologique. A la première lueur d'une torche électrique, ils avaient tous le nez collé aux carreaux.

Je pouvais aussi très bien me passer de quatre ou cinq agents de police de la ville me lorgnant alors que j'étais menottée, nue, à la tringle de mon rideau de douche. Si j'appelais ma mère, j'allais être obligée de quitter l'Etat parce qu'elle ne me lâcherait plus. Et de toute façon, elle enverrait mon père, et me retrouver nue et menottée devant mon père était une scène que je n'arrivais pas à concevoir.

Si j'appelais ma soeur, elle appellerait ma mère.

J'aurais préféré pourrir sur place plutôt que d'appeler mon ex-mari."

 

 

Bilan

 

J'ai passé un excellent moment en compagnie de Stéphanie. Je me suis donc aussitôt jetée sur le tome 2, toujours prêté par Syl. J'espère qu'il sera aussi savoureux que celui-ci et il me tarde de vérifier mes suppositions sur le devenir des relations entre Joe et Stéphanie.

Cette lecture entre dans le cadre du challenge STAR de Liyah.

 

star 2

Publié dans POLARS

Commenter cet article

Syl. 08/08/2011 08:49



OK pour septembre.
Scor, je ne pense pas lire Enchantement... Je te le dirai demain... Bisous



scor13 11/08/2011 12:58



bises



Syl. 07/08/2011 16:45



Après Joe, il y a Ranger...
J'ai les autres qui t'attendent !



scor13 08/08/2011 07:10



C'est vrai que je n'ai pas du tout évoqué Ranger. J'aurai dû il est super. Pour les autres tomes très volontiers mais pas avant fin Septembre j'ai trop de lectures communes d'ici là. Cela
retarderait trop leur retour chez toi (les autres partent de chez moi demain pour rentrer à la maison). Merci beaucoup de me les avoir prêté. Une très jolie découverte.