La femme en vert, d'Arnaldur Indridason

Publié le par scor13

DESTINATION ISLANDEla femme en vert

Résumé (4e de couverture):

 

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange... Un os humain ! Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d'indices au commissaire Erlendur. L'enquête remonte jusqu'à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d'une Islande sombre et fantomatique...

 

L'auteur

Arnaldur Indridason est un auteur Islandais, né en 1961, et diplômé d'Histoire. Il commence une carrière de journaliste puis se tourne vers l'écriture de scénarii avant de devenir auteur de polars. Il en a écrit toute une série autour de personnages récurrents, l'inspecteur Erlendur Sveinsson et ses co-équipiers Sigurdur Oli et Elinborg.

 

Mon avis

 

J'ai lu ce livre dans le cadre « Destination Islande » d'Evertkhorus. Le principe en est simple :lire un livre d’un auteur de ce pays ou qui se passe dans ce pays et publier son avis à la date choisie pour le challenge. Ilest très ouvert puisqu'il est possible de lire n'importe quel genre littéraire: roman, BD....Les voyageurs littéraires ont déjà parcouru dans ce cadre l'Australie, l'Afrique du Sud et maintenant l'Islande.

Ne voulant pas prendre trop de risque avec ma PAL, j'ai choisi de lire un roman d'un auteur que je connaissais déjà puisque j'avais déjà lu « la voix ».

 

Il s'agit du deuxième polar de l'auteur islandais publié en France, après « La cité des Jarres ». Ce livre a obtenu le prix clé de verre de la littérature scandinave en 2003.

 

Le point de départ de l'intrigue est un os humain découvert par un jeune enfant lors d'une fête d'anniversaire. Au premier abord, le cadavre découvert aurait été enterré à cet endroit depuis 70 ans. Ainsi Erlendur et son équipe vont devoir remonter le fil du temps pour trouver des témoins potentiels qui vivaient aux alentours à cette époque afin de résoudre cette énigme. Inutile de dire qu'ils vont devoir faire preuve de sagacité, la guerre étant passée par là et les uniques témoins survivants étant parfois trop âgés pour pouvoir être très utile.

 

Comme dans « La voix » que j'avais lu précédemment, deux histoires s'entrecroisent: celle de l'enquête menée par Erlendur, et l'histoire d'une famille de cinq personnes. Le père de cette famille est un homme extrêmement violent envers les plus faibles. Il terrorise sa femme, la fille de sa femme, qui est handicapée et ses deux enfants. Erlendur est toujours confronté à son passé. Celui ci le harcèle jusque dans les couloirs de l'hôpital où il est allé rendre visite à sa fille. En effet, à cette occasion, il croise une médium qui va tenter de lui faire comprendre qu'il n'est en rien responsable de ce qui lui est arrivé lorsqu'il était enfant. C'est cette histoire qu'il va enfin raconter à Eva Lind, afin qu'elle ne lâche pas prise comme il a lui même lâché prise, et qu'elle se batte jusqu'au bout, parce que leur famille en vaut la peine, parce que la vie elle-même en vaut la peine.

 

Ce que j'aime particulièrement dans les personnages dépeints par Indridason, c'est qu'ils sont toujours empreints d'une terrible dualité. Ils ont été marqués par la souffrance, certains souffrent encore, pourtant ils veulent toujours se battre et s'en sortir. Grâce à ce roman, j'ai aussi appris que l'Islande avait été un lieu de stationnement des soldats anglais puis américains lors de la seconde guerre mondiale. Ce stationnement américain a d'ailleurs duré bien au-delà.

 

 

Bilan

 

Une plongée toujours aussi intéressante dans l'univers de cet auteur. Il me tarde de voir les découvertes littéraires de mes co-participants pour ce challenge Islande. Je pense y piocher de bonnes idées de lectures pour augmenter ma PAL sans complexe....Je pense d'ailleurs approfondir mon exploration littéraire des auteurs nordiques.

 

Venez découvrir les avis de

Evertkhorus (la sagesse des fous)

Setsuka (contes d'Islande) 

Bambi slaughter (le testament des gouttes de pluie)

Lynnae (contes d'Islande)

Frankie (la sagesse des fous)

Pickwick

Estellecalim (le temps de la sorcière)

Erato (l'homme du lac)

Mamoun

Djak

DeL

Mimi54 (rosa candida)

Hilde (le moindre des mondes)

Vero (la cite des jarres)

Lalou

flof13 (hiver arctique)

Soukee (de magnifiques photos souvenirs de son voyage en 2009)

Lexounet (la saga de Gunnlod)

 

 

 Mon avis sur les autres tomes des aventures d'Erlendur

 

La voix

 

 

 

 

 

Publié dans POLARS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sloopy 16/02/2011 19:30



j'ai découvert récemment les ouvrages d'Arnaldur Indridason et j'aime beaucoup l'ambiance de ces textes et les personnages profondément humains et sans vision idéaliste d'un "flic/héro".



scor13 16/02/2011 19:38



Je l'ai découvert aussi cet été et j'aime beaucoup cet auteur. je vais poursuivre d'ailleurs sa découverte



Lexounet 20/12/2010 22:24



Pendant mes recherches, j'ai vu beaucoup de polars dans la littérature de ce pays. J'ai tenté autre chose et ça n'a pas marché, tant pis pour moi^^ Je ne sais aps si je retenterai avec cet auteur
mais pourquoi pas :)



scor13 21/12/2010 08:22



si tu apprécies le genre je te le conseille. C'est le deuxième que je lis de lui et ils sont très bien



evertkhorus 20/12/2010 18:45



Et bien, c'est un auteur qui a eu sacrément du succès donc! A découvrir... merci de ta participation!



scor13 20/12/2010 19:05



A bientôt pour la prochaine



Erato 20/12/2010 07:12



J'ai hésité avec celui-là ^^ Je vais le noter XD



scor13 20/12/2010 07:33



merci pour ta visite



flof13 19/12/2010 23:51



j'avais beaucoup aimé ce roman ! Indridason est un auteur de talent, vraiment... un don pour raconter des histoires très humaines, sans pathos et sans exagération, très juste !



scor13 20/12/2010 06:38



ce n'est que mon deuxième livre lu de cet auteur. Je vais poursuivre avec plaisir cette découverte