Jeux de vilains, Jonathan Kellerman

Publié le par scor13

jeux de vilains

 

 

 

Résumé (4e de couverture)

« Le compartiment du fond contenait de petits objets blancs bosselés. Il en prit un. Lisse, avec une extrémité pointue. Tout d'un coup, Bob compris. »

 

Pour arrondir ses fins de mois, Bob Hernandez se rend à une vente aux enchères de bien abandonnés, dans l'espoir de tomber sur un petit trésor à revendre sur eBay. En fait de trésor, quarante-deux petits os cachés au fond d'une boîte: trois mains, ou trois pattes, peut-être...?

Au même moment, à l'autre bout de Los Angeles, Alex Delaware et Milo Sturgis foncent vers le Marais aux Oiseaux, un improbable morceau de verdure caché sous des ponts autoroutiers. On a retrouvé un cadavre dans l'eau: femme blanche, la vingtaine, strangulation. Et main gauche disparue, découpée avec une précision chirurgicale. La première victime d'une horrible série....Milo, Alex et le jeune détective Moses Reed ont peu de temps et encore moins d'indices.

 

Mon avis

 

Nous avons affaire à la vingt-deuxième enquête criminelle à laquelle participe le docteur Delaware, psychologue pour enfants, le héros récurrent de Jonathan Kellerman. Je m'attendais donc à un livre haletant dans lequel j'allais pouvoir me plonger avec délice.

 

Malheureusement, j'en sors frustrée précisément parce que je n'ai pas réussi à rentrer dans l'intrigue.

Celle-ci est très classique (trop?). Des meurtres en série ont eu lieu et les cadavres sont découverts dans un marais de Los Angeles. Rapidement, les corps sont identifiés : il s'agit de prostituées des bas-fonds de la ville. Un d'entre eux ne cadre pourtant pas. Un homme est rapidement suspecté et toute l'intrigue repose sur l'enquête qui est menée pour le confronter. De ce fait, le rythme est très lent, ce qui ne m'a pas permis de me passionner pour la lecture. J'ai même essayé de redonner une chance au roman en recommençant ma lecture alors que j'en étais déjà arrivé aux deux-tiers du livre. Malheureusement cela n'a pas changé grand-chose, même si le rythme s'accélère sur les cent dernières pages.

 

L'écriture est sûrement pour partie dans la gêne que j'ai ressentie à la lecture. Certaines phrases sont plates et inutiles, tant au niveau de l'intrigue elle-même que des éléments apportés. J'ai presque eu l'impression qu'il fallait « remplir » un certain nombre de lignes.

 

Bilan

 

Vous aurez donc compris que je n'ai pas aimé ma lecture. Pourtant, j'ai déjà lu des policiers avec une trame tout à fait classique auxquels j'avais accroché.

Je ne peux pas écrire que le livre est mauvais. Il me semble plus juste de penser que je ne fais pas partie du public auquel il s'adresse. En tout cas je ne poursuivrai pas avec les aventures d'Alex Delaware. Quant à lire un autre livre de cet auteur, cela me semble improbable sauf à lire des critiques dithyrambiques. 

 

Un livre lu dans le cadre du jury Seuil Policier/Babelio.

 

Rejoignez le fil de la discussion

 

JURY 2011

Publié dans POLARS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pimprenelle 11/04/2011 15:14



Je ne suis pas plus convaincue que toi... J'ai trouvé les personnages très creux..



scor13 11/04/2011 18:03



Oui apparemment nous sommes nombreux à avoir été déçus....


 


Dommage je trouve surtout pour un auteur qui a autant de livres à son actif.


 


C'est très décevant



Véro. 01/04/2011 12:07



Ma LAL te remercie !



scor13 01/04/2011 21:55



Mais d'autres avis sont positifs....