Charlie et la chocolaterie, Roald Dahl

Publié le par scor13

charlie et la chocolaterie

 

 

Résumé

 

Charlie Buckett vit dans une petite maison avec ses parents et ses quatre grands-parents. La famille est très pauvre puisque les seuls revenus sont ceux du père. Ils n'ont à leur disposition qu'un grand lit dans lequel les quatre grands-parents dorment. Ils ont faim en permanence. Néanmoins, les adultes aiment tant leur petit-fils qu'à chaque anniversaire ils se font une joie de lui offrir ce qu'il aime par dessus tout: une tablette de chocolat de la chocolaterie de la ville, la chocolaterie Wonka. Un jour un concours est organisé par Willy Wonka le propriétaire de celle-ci: cinq enfants pourront entrer dans la chocolaterie et gagneront une quantité de chocolats et de bonbons suffisante pour une vie. La seule condition pour participer au concours : être un enfant et trouver un ticket d'or.

 

Mon avis

 

J'aime beaucoup Roald Dahl, que j'ai découvert en préparant mon concours de professeur des écoles il y a 5 ans. Et pourtant j'avais ce livre dans ma PAL depuis cette époque, jamais ouvert. Je me suis donc décidée à l'en faire sortir.

 

Comme d'habitude avec l'auteur, le livre se lit très vite. C'est évidemment un livre pour enfants mais c'est aussi un livre plein d'humour et de folie. Roald Dahl avait sûrement gardé son âme d'enfant pour pouvoir écrire comme cela.

 

Les personnages sont caricaturés à l'extrême, en commençant par les enfants. Quatre d'entre eux sont littéralement détestables, des enfants rois dans toute leur outrance. Ils exigent et obtiennent ce qu'ils veulent de leurs parents.

Bien évidemment il y a une morale : les enfants rois ne reçoivent pas de récompense autre que celle promise dans le concours, alors que Charlie, lui, s'est très bien tenu tout au long de la visite recevra une gratification supplémentaire.

 

Mais Willy Wonka est lui aussi un modèle de caricature. Il se complaît à tourmenter les parents qui sont désespérés face aux tribulations que connaissent leurs progénitures respectives. Il n'éprouve aucune empathie pour eux. Son ego semble sur-dimensionné. Il a tellement peur des espions qu'il ferme son usine pendant des années et vis en reclus à l'intérieur de celle-ci.

 

Bilan

 

Bien que la lecture ait été facile, je n'ai pas été aussi enthousiaste que lorsque j'avais lu sacrées sorcières ou la potion magique de George Bouillon. Il faut croire que le caractère détestable des enfants et de Willy Wonka m'ont déplu. J'ai découvert qu'il existe une suite "Charlie et le grand ascenseur de verre". J'espère avoir plus de plaisir à lire celui-ci.

 

Une lecture de plus pour mon challenge personnel alphabétique. J'en suis à 7 livres sur 26. Il va falloir que j'accélère un peu le rythme.

 

Ce livre compte maintenant sur le challenge d'Antoni, God Save the livre, puisqu'il l'a étendu aux écrivains britanniques et plus seulement aux écrivains anglais.

J'en suis donc à deux lectures sur les cinq prévues.

 

god save the livre

Publié dans JEUNESSE

Commenter cet article

sofiaportos 19/04/2011 19:47



Je me rappelle l'avoir adoré dans le temps :)



scor13 20/04/2011 06:54



J'ai bien aimé sans plus par rapport à d'autres Roald Dahl : Sacrées sorcières, la potion de Georges Bouillon ou encore moi boy et escadrille 80. J'ai trouvé un autre de ses livres sur bookmooch
c'est kiss, kiss. Ce sont des nouvelles apparemment et c'est un recueil pour adultes. On verra ce que çà donne.